Cote Ivoire : Philippe Mangou répond à Guillaume Soro

 

Cote Ivoire : Philippe Mangou répond à Guillaume Soro: « Tu n’es pas immortel, tu partiras un jour »




Cote Ivoire : Philippe Mangou répond à Guillaume Soro: « Tu n’es pas immortel, tu partiras un jour »
Le chef d’état-major des armées (Cema), le Gal Philippe Mangou n’est pas content du Premier ministre d’Alassane Ouattara, Guillaume Soro, qui déclarait dans une interview qu’il n’était pas du côté de la vérité. A l’issue d’une rencontre avec le ministre de la Jeunesse et de l’Emploi de Laurent Gbagbo, Charles Blé Goudé, le Gal Mangou a interpellé Guillaume Soro. « Je voudrais m’adresser à un jeune. Depuis qu’il a été nommé Premier ministre d’Alassane Ouattara, il est monté sur un piédestal. Dans une interview, Soro dit que je suis fils de pasteur et que je ne suis pas du côté de la vérité. Oui, je l’assume, je suis bel et bien fils de pasteur.

Mais qu’il n’oublie pas qu’il est chrétien comme moi, qu’il a fait le séminaire et donc à deux doigts d’être prêtre. (Soro) Il a le sang des Ivoiriens sur les mains. Aujourd’hui, il appelle une armée de la sous-région pour tuer ses frères. Qu’il sache qu’il n’est pas immortel et qu’il partira un jour », a-t-il martelé, le jeudi 20 janvier au journal télévisé de 20h. Au dire du Cema, Guillaume Soro l’a contacté pour lui demander de se mettre au service d’Alassane Ouattara en échange de la fonction qu’il occupe.

« Il m’a appelé pour me demander de me mettre au service de M Ouattara. Nous lui avons dit non ! Il m’a même fait venir un émissaire pour me promettre de reconnaitre la victoire de Ouattara et que je serai reconduit comme Chef d’état-major. J’ai dit à son émissaire que j’ai fait six ans de commandement et que je ne souhaitais pas être Cema d’Alassane Ouattara », a-t-il déclaré. Avant de rappeler à Soro qu’il a été Premier ministre et qu’à ce titre, il doit dire la vérité aux Ivoiriens. « Il nous a toujours dit que tous les candidats doivent se prononcer après les résultats du Conseil constitutionnel. Mon rôle, c’est de protéger les institutions de la République.

Il faudrait que cela soit clair. Je lui ai dit qu’il est tout jeune et qu’il ne serait pas bon qu’il agisse comme il le fait », a-t-il révélé. Le Gal Mangou n’a pas manqué de rappeler aussi au Premier ministre de Ouattara les atrocités que ses hommes ont commises sur les populations. Guillaume Soro et ses hommes semblent oublier qu'ils ont égorgé en masse des forces de defense et de securité. A ses yeux, s'il y a des charniers à chercher, c’est dans les zones que contrôle l’ex-rebellion. Il a fustigé l’attitude de Guillaume Soro qui appelle la communauté internationale à l'usage de la force.

« Pourquoi il appelle tous les pays du monde à venir tuer encore les Ivoiriens alors qu’il n’y a pas longtemps, il présentait ses excuses aux Ivoiriens pour les crimes passés. Il faudrait qu’il arrête. Si le lui dire, c’est penser que j’insulte Alassane Ouattara, il a fait fausse route. Notre Dieu est un Dieu de justice. Tôt ou tard, on finit par payer tout ce qui se passe sur cette terre. Qu’il sache rester humble, il a été Premier ministre, qu’il ait minimum d’égard.

Aujourd’hui, ce même Guillaume Soro veut qu’on mette les FDS à sa disposition. Qu’il n’oublie pas qu’il a combattu cette force. Si la vérité doit éclater, elle le sera. Nous sommes prêts pour le combat de la souveraineté, rien ne nous fait peur », a indiqué le Général des corps d’armée. Qui a salué l’initiative de Blé Goudé qui était allé lui annoncer l’organisation, par ses soins, d’un meeting de reconnaissance des jeunes aux Forces de défense et de sécurité.


Afrik53 - News
Vendredi 21 Janvier 2011
Lu 28 fois

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site